L’homme lesbien (folle de jalousie) chez Proust et quelques autres

François RICHARD
Psychanalyste, membre titulaire formateur de la Société psychanalytique de Paris,
Professeur émérite à l'Université Paris Diderot
L’homme lesbien (folle de jalousie) chez Proust et quelques autres
Discutant : Leslie SULIMOVIC, Psychiatre

Proust révèle sous une homosexualité manifeste une identification plus essentielle à un "homme lesbien", position psychique portée par une écriture focalisée par l'énigme du féminin comme étant le propre de la littérature. Le polymorphisme sexuel infantile correspond ici à la polysémie des narrations multiples enchevêtrées et censure subtilement des mouvements pubertaires hétérosexuels latents. Le système complexe narrateur/personnages constitue un filtre qui ne contient pas complètement un emportement spéculaire dans les affres de la jalousie.
En regard, on livrera une lecture de la façon dont Catherine Millet, plus contemporaine, évolue d'une sexualité anarchiste presqu'apathique à la découverte après coup d'une jalousie œdipienne plus classique, dès lors que son style s'affirme plus nettement dans la filiation du jeu symbolique sans fin initié par Proust

François RICHARD

 

Bibliographie
F. Richard, L'actuel malaise dans la culture (Ed de l'Olivier 2011)
F. Richard, La Rencontre psychanalytique (Dunod 2011)
F. Richard, Le surmoi perverti (Revue française de psychanalyse 2017/2
F. Richard, La bisexualité, l'inceste et la mort (Revue française de psychanalyse 2019/5).

©2022 Babylone IMM

Search