Séminaire BABYLONE – Psychanalyse & Littérature – 6 mars 2006 [51]

Yves THORET
neuropsychiatre
Le désespoir de la princesse Constance

 

Je souhaite vous présenter le cas clinique d’un personnage de la pièce de Shakespeare, Vie et mort du roi Jean ( 1 ; 2) , la princesse Constance. L’auteur décrit en elle trois étapes successives de la dépression.

L’intrigue
La pièce commence après la mort de Richard Cœur-de-lion à la guerre. Selon la règle de succession par primogéniture, c’est le fils du frère aîné de Richard, le jeune prince Arthur, qui devrait lui succéder. Sa mère, la princesse Constance, demande l’appui du roi de France, Philippe-Auguste pour protéger le droit légitime de son fils à monter sur le trône d’Angleterre comportant à l’époque la partie ouest de la France d’aujourd’hui.
Mais un autre frère de Richard, Jean, régnant déjà sur l’Angleterre, fait connaître sa revendication à recevoir la couronne de son frère. Il affirme, soutenu par sa mère Aliénor d’Aquitaine, que Richard a rédigé un testament en sa faveur. Régnant sur l’Angleterre, il lève une armée et marche sur la ville d’Angers. L’armée du roi de France et de ses alliés leur fait face et se prépare à livrer bataille. Constance a toute confiance envers le roi de France qui a promis de protéger et de défendre les droits légitimes de son fils, conformément au code de chevalerie qui enjoint à tout chevalier de protéger la veuve et l’orphelin.
Deux fortes femmes, Constance et Aliénor s’affrontent et se reprochent mutuellement leur ambition de voir leur fils accéder à la fonction royale…

Docteur Yves Thoret, neuro-psychiatre, praticien hospitalier honoraire. 53, avenue Anatole France, 78300 Poissy.

BIBLIOGRAPHIE
1.    Shakespeare W. King John. Londres, New-York : The Arden Edition of the works of William Shakespeare; Edited by E.A.J. Honigmann, 1994.
2.    Shakespeare W. Vie et mort du roi Jean. Trad.  franç. de J.M. Déprats. Genevilliers : édition Théâtre de Gennevilliers, Théâtre /public ; 1991.
3.    Van Doren M. Shakespeare. New-York : Henry Holt and company ; 1939 ( pp. 106-115 ).
4.    Lacan J. Séminaire “ le désir et son interprétation“, volume 3. Edition ronéotypée.
5.    Allouch J. Erotique du deuil au temps de la mort sèche. Paris : éditions EPEL, Ecole lacanienne de psychanalyse ; 1997.

©2019 Babylone IMM

Search