blockquote1.jpg

Au cours de ces vingt années, deux débats d’importance, passionnés et  parfois même houleux, ont fait se confronter écrivains, historiens de l’art, psychiatres et psychanalystes. D’emblée, notre sentiment fut que l’œuvre littéraire pouvait nous faciliter l’abord de certaines conceptions psychopathologiques, et non qu’un texte psychanalytique pouvait rendre plus accessible une œuvre artistique. Il s’agissait bien de questionner l’œuvre littéraire de certains, fruit singulier de leur expérience au monde, non pour débusquer leur fantasme et l’interpréter, mais bien pour prendre conseil… et parfois note.

blockquote2.jpg

 

PROGRAMME 2020/2021

Nouveau Séminaire Babylone 

Attention ! En raison des règles sanitaires actuelles, nous sommes contraints d’annuler le séminaire Babylone du 5 octobre 2020Julia KRISTEVA, Dostoïevski ou écrire le clivage en temps de détresse

Au cours de ces vingt années, deux débats d’importance, passionnés et parfois même houleux, ont fait se confronter écrivains, historiens de l’art, psychiatres et psychanalystes.

D’emblée, notre sentiment fut que l’œuvre littéraire pouvait nous faciliter l’abord de certaines conceptions psychopathologiques, et non qu’un texte psychanalytique pouvait rendre
plus accessible une œuvre artistique. 

> LIRE LA SUITE

modelage.jpg
img_3607.jpg

 

DERNIÈRE PARTUTION 

Abécédaire de l'Anorexie
Du Pr. Maurice Corcos

Qu’est-ce que l’anorexie, ce trouble affectif qui ne se réduit certes pas à un rapport pathologique à l’alimentation ? Les 80 entrées de cet abécédaire sont autant de portes ouvertes sur la compréhension de cette affection complexe et de ses risques majeurs.

Cette construction originale permet d’en montrer les multiples dimensions tant anthropologiques, socioculturelles, biologiques que psychologiques… et de les confronter l’une à l’autre pour mieux favoriser leur complémentarité.

 

> LIRE LA SUITE

 

NOUVELLE VIDÉO

L’amour en soi, l’amour déçoit, l’amour ou soi

Alejandro ROJAS-URREGO


“Nul ne peut raconter l’argument d’un texte de Cortázar », écrit Jorge Luis Borges. Le désordre apparent de son écriture n’est en fait qu’un ordre mystérieux et fragile. Nous pouvons lire Julio Cortázar comme on jouait autrefois (?) à la marelle, ce rite enfantin « du caillou et du saut à cloche-pied pour entrer dans le Ciel. » 

 

> LIRE LA SUITE

capture.jpg
©2020 Babylone IMM

Search