Séminaire BABYLONE – Psychanalyse & Littérature – 7 décembre 2015 [132]

Bernard CHOUVIER
Professeur émérite de Psychopathologie clinique, Université Lyon2, Psychanalyste Ancien Directeur
du Centre de Recherches en Psychopathologie et Psychologie Clinique (CRPPC) de Lyon 2
Fondateur du Réseau International Interuniversitaire " Cliniques de la création"
Jouer aux limites de la folie : Fernando Pessoa
Discutante : Anne-Marie SMITH-DI BIASIO, Essayiste, traductrice, universitaire, professeur de littérature

L’écrivain portugais Fernando Pessoa, dans son ouvrage central, Le Livre de l’intranquillité, a mené une série d’expériences existentielles aux limites de la psychose. Se dédoublant sans cesse au miroir des identités multiples de son écriture, il a réussi le tour de force littéraire de ne pas sombrer dans les abîmes qu’il ne cessait d’ouvrir au-dessous de lui. A partir de jeux constants avec la mort, à partir de jeux constants avec les reflets changeants d’une subjectivité en perpétuelle quête d’elle-même, il s’est confronté au sublime de la recherche esthétique et aux confins de la pensée ésotérique. Cependant les failles narcissiques originaires qui ont marqué son histoire ont au fil des ans minés les effets réparateurs d’une écriture multiforme et l’ont précipité dans un travers mélancolique dont il n’a pu se déprendre.

Bibliographie
BRECHON R. (1996) Etrange étranger, une biographie de Fernando Pessoa, Paris, Christian Bourgois
CHOUVIER B. (2014) Pessoa, un voyage entre rêve et folie, H Diffusion
PESSOA F. (1982) Le livre de l’intranquillité, Volume I, tr. fr., Paris, Christian Bourgois (1988)
PESSOA F. (1982) Le livre de l’intranquillité, Volume II, tr. fr., Paris, Christian Bourgois (1992)
PESSOA F. (1935) Sur les hétéronymes, tr. fr., Editions Unes, 1985
PESSOA F. (1914) Le gardeur de troupeaux et les autres poèmes d’Alberto Caeiro avec Poésies d’Alvaro de Campos, tr. fr., Gallimard, 1960, nouv. éd., 1986

©2019 Babylone IMM

Search