Séminaire BABYLONE – Psychanalyse & Littérature – 10 mars 2014 [116]

François VILLA
Psychanalyste, Membre de l’Association Psychanalytique de France et de l’Association Psychanalytique Internationale,
La réflexion psychanalytique à l’épreuve du « corps sans organes »
d’Antonin ARTAUD.
Discutante : Silke SCHAUDER

A partir du « corps sans organe » dont parle Artaud, je réexaminerai les notions d’autoérotisme et de narcissisme primaire et distinguerait un moment hypocondriaque dans l’invention psychique du corps.
Mon approche sera non pas d’interpréter psychanalytiquement un auteur, mais de montrer comment l’œuvre d’un auteur, ici Artaud, permet de repenser, de surmonter certaines impasses du traitement psychique et de la théorie psychanalytique.

BIBLIOGRAPHIE
ARTAUD A., (1924), Œuvres, Paris, Quarto, Gallimard, 2004, 69-83.
BATAILLE G., «La bouche», Documents, réédition, Paris, J.-M. Place, 1991.
DELEUZE G., Francis Bacon. Logique de la sensation, I, Paris, Ed. de la différence, 1984.
FEDIDA P., Par où commence le corps humain, Paris, P.U.F., 2000.
FREUD S., (1905), «Trois essais sur la théorie sexuelle», trad. Cotet P., Rexand-Galais F., OEuvres complètes, Psychanalyse, t. VI, Paris, P.U.F., 2006.
JULLIEN F., GIBSON R., De l’essence ou du nu, Paris, Seuil, 2000.
VILLA F., «La puissance de vieillir, “une façon de commencer à devenir anorganique” », Psychologie clinique et projective, vol. 11-2005, p. 289-305.

François VILLA, Psychanalyste, Membre de l’Association Psychanalytique de France et de l’Association Psychanalytique Internationale,
Professeur de Psychopathologie, Directeur de l’EA 3522 Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS),
UFR Etudes Psychanalytiques, Université Paris Diderot, PRES Sorbonne Paris Cité.

Silke SCHAUDER, Professeur de psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Picardie Jules Verne, responsable pédagogique d’un DESU Art-Thérapie, psychologue clinicienne, essayiste

©2019 Babylone IMM

Search