Séminaire BABYLONE – Psychanalyse & Littérature – 15 octobre 2010 [100]

Daniel HURVY
Psychiatre, psychanalyste
Billly Budd, de Melville à Britten,
L’amour ambigu et introuvable des pères et des fils
Discutant : Bénédicte PUPPINCK, Psychanalyste, écrivain

Billy BUDD est une histoire d'hommes. Texte inachevé, publié bien après la mort de MELVILLE (1819-1891), le thème dominant de cette histoire maritime, quoique plus suggéré qu'explicite, est l'amour et le désir entre hommes, thème concentré dans un récit implacable et violent qui laisse une impression d'indécision, d'incertitude et d'instabilité.
Chez MELVILLE la matière romanesque est infiltrée par l'ambiguïté (titre d'un de ses principaux romans Pierre and the ambigüités) et par la nécessité d'écrire sur l'irréductible complexité de l'âme humaine. Lewis MUMFORD à propos de MELVILLE et le citant : <<l'écrivain peut donner à voir ou à entrevoir les "opérations secrètes" de l'âme humaine, des vérités ténébreuses ou subversives>>.
Si le paradigme de l'amour entre hommes de générations différentes est l'amour père-fils, c'est, chez MELVILLE, sur fond de perte et de quête sans fin comme l'indiquent les fins de BILLY BUDD et de MOBY DICK. "We are lost on the endless sea". Dans BILLY BUDD se répondent les versions idéalisée et pervertie de cet amour.
Le compositeur Benjamin BRITTEN (1913-1976), pour qui cette problématique est au coeur de sa vie et de son œuvre, ne s'y est pas trompé, s'emparant de cette nouvelle pour en faire un de ses opéras, sa "meilleure musique ... ou la pire" a-t-il dit.
Du meilleur et du pire, il est sans cesse question dans l'œuvre de MELVILLE, questionneur inlassable de l'éthique, de la morale, de la religion, donnant la chasse, par delà la baleine blanche, à toute certitude. L'ambiguïté, l'indécidabilité, l'intranquillité constituant paradoxalement les piliers, les assises de cette œuvre qui, comme ACHAB, boîte merveilleusement.

A lire :
Billy BUDD, Matelot, Editions Amsterdam, Paris, 2004.
Billy BUDD in Herman MELVILLE, Oeuvres Complètes, La Pléiades, Tome IV, Editions Gallimard, Paris, 2010.
mieux : le texte original est dans Billy BUDD and Other Stories, Penguin Classics.

©2019 Babylone IMM

Search