Séminaire BABYLONE – Psychanalyse & Littérature – 2 mai 2011 [91]

René KAËS
Psychanalyste et professeur émérite de psychologie et de psychopathologie cliniques à l’université Lyon II.
Espace transitionnel et paradoxe dans l’UTOPIA
de Thomas More
Discutante : Anne-Marie SMITH*

Les discours utopiques se présentent sous diverses formes, mais ils apparaissent tous dans un contexte historique de mutation, de crise ou de catastrophe. En  prenant pour paradigme l’Utopia de Thomas More (1515-1516), j’essaierai de soutenir l’idée que l’utopie, chose mentale et œuvre littéraire fictionnnelle, se construit sur une position paradoxale. L’utopie est en effet le lieu d’un non-lieu, ce qui lui permet de s’affranchir de toutes les contraintes du réel, elle est un temps hors du temps, ce qui lui permet de sortir de l'histoire. Le narrateur est le porte parole de cette position paradoxale.
La distinction de l’utopie systématique et de l’utopie ponctuelle permet de comprendre qu’elle oscille, ou plutôt qu’elle circule entre rêve et folie raisonneuse, entre un espace-temps transitionnel et un espace-temps figé, intangible. Elle est nostalgie d’un espace-temps originaire et prophétie d’un espace-temps eschatologique. C’est pourquoi sa circularité la construit comme un retournement vers l’identique.

Références bibliographiques
BENREKASSA G.
1974. Le statut du narrateur dans quelques textes dits utopiques. Revue des Sciences Humaines, 155, 379.395.
BLOCH E.
1939-1954 - Das Prinzip-Hoffnung, Frankfurt-am-Main, Surkamp
CAMPANELLA T.
1643 - La poétique Cité du Soleil. lmage d'une République philosophique. Paris, Librairie philosophique J. Vrin (1950).
KAËS R.
1977 - L'utopie dans l'espace paradoxal : entre jeu et folie raisonneuse, Bulletin de Psychologie, XXXI, 336, 853-879.
1986 – « Crise et parole en utopie : maîtrise, mesure et symétrie », in J. Guillaumin (sous la direction de) : Ordre et désordre de la parole. Université Lumière-Lyon 2, Publications du C. R. I. pp. 5-22.
1996 - Une utopie hospitalière à l'adolescence. Adolescence , 27, 11-24
1999 - « L’utopie : lieu du politique sans histoire ? », Revue de l’association Rencontres Psychanalyse Anthropologie et recherches sur les processus de socialisation, 9-10, 9-18.
2003 – «  Rêve et utopie dans la cure d’une adolescente », in A. Nakov et al., Le rêve dans la pratique psychanalytique, Paris, Dunod, p. 129-142.
MARIN L.
1973 - Utopiques : jeux d'espace. Paris, Les Editions de Minuit.
MORE Th.
1515-1516 - L'Utopie ou discours du très excellent homme Raphaël Hythloday sur la meilleure constitution d'une République, Paris, Nouvel Office d'Edition, 1965.
RACAMIER P.-C.
1973 - « Entre humour et folie », Revue française de psychanalyse XXXVII, 655-668.
VUARNET J.-N.
1976 - Utopie et atopie, Littérature, 21, 3-9.

*Anne-Marie SMITH, Essayiste, traductrice, universitaire, Anne-Marie Smith a une double formation en littérature et psychanalyse; elle enseigne la littérature et la traduction littéraire à l'Institut Catholique de Paris

©2019 Babylone IMM

Search